Quand le sport passe en mode “sans gluten”

Roland-Garros terminé, place à l’Euro 2016 et aux Jeux Olympiques de Rio ! Cette année, les plus grandes compétitions sportives se succèdent, pour le bonheur des supporters. Sur les courts, sur les terrains ou dans les piscines olympiques, un petit nouveau a fait son apparition : le “gluten free”.

La championne olympique de VTT, Julie Bresset, les tennismen Novak Djokovic et Jo-Wilfried Tsonga, l’ultra trailer Sébastien Chaigneau, le cycliste britannique Bradley Wiggins… Vous ne le savez peut-être pas mais tous ces sportifs sont des adeptes du “sans gluten”. Coeliaques ou simplement soucieux de leur alimentation, les sportifs de haut niveau sont devenus les nouveaux porte-parole du “gluten free”. Selon eux, le “no glu” améliorerait leurs performances. Mais existe-t-il réellement un lien entre gluten et prouesses sportives ? Que gagne-t-on à renoncer au gluten quand on est un sportif ? Éléments de réponse.

Des meilleures performances ?

 

Qu’il s’agisse de tennismen, de cyclistes ou de nageurs, tous les sportifs fraîchement “gluten free”  l’affirment : depuis qu’ils ont banni le gluten de leur alimentation, les entraînements se passent mieux. Est-ce scientifiquement exact ? Les nutritionnistes sont partagés.

Pour certains d’entre eux, il existe effectivement un lien de cause à effet entre le gluten et les capacités physiques des athlètes, pour plusieurs raisons :

1. Chez les sportifs professionnels, le corps est fortement sollicité et certains organes sont plus fragiles, de part cette activité physique intense. Les muscles, l’appareil respiratoire mais également le système digestif sont continuellement stimulés ce qui altère leur bon fonctionnement. Les sportifs doivent donc suivre un régime alimentaire spécifique pour ne pas détériorer d’avantage leur intestin. Les viandes et autres protéines sont souvent bannies, au profil de fruits et légumes, plus facile à digérer. Le gluten, qui a tendance à pénétrer dans la paroi intestinale est donc un élément à supprimer pour permettre une meilleure digestion et donc des meilleures performances.

2. Qui plus est, le métabolisme des athlètes est tel, que le sang a tendance à se rendre d’abord dans les muscles sollicités par l’effort physique, plutôt que pour assurer le bon fonctionnement du système digestif. Il vaut donc mieux se diriger une alimentation qui ne nécessite pas un travail de digestion pénible. Car la lenteur digestive, un désagrément non négligeable chez les sportifs, constamment en mouvement, peut affaiblir un sportif en plein effort. Pour éviter les ballonnements, diarrhées et constipation, les sportifs préfèrent désormais faire une croix sur le gluten.

Cyclisme sans gluten
Repas sportif sans gluten

3. Autre raison et pas des moindres, le gluten affecterait les performances en favorisant le stockage du glucose sous forme de graisses. Une étude menée sur des souris à montré que manger des aliments contenant du gluten favorise le stockage de graisses et de sucre. De quoi motiver certains athlètes à passer en mode “no glu”.

4. Enfin, les champions ont un lien particulier avec leur corps. Pour certains d’entre eux, cadrer son alimentation par des interdits, permet de mieux maîtriser son corps. A haut niveau, cette sensation d’harmonie avec son corps peut avoir des répercussions sur le mental et donc sur les performances. Être maître de son alimentation, permet d’être maître de son corps, un sentiment indispensable pour les sportifs de haut niveau. Il existe donc des effets physiques mais aussi psychologiques à l’arrêt du sans gluten.

Tous ces arguments sont jugés peu crédibles par d’autres médecins, pour qui, la consommation de gluten ne change rien aux performances des sportifs. Si nos champions sont plus efficace sur les terrains, les pistes ou sur le green quand ils arrêtent le gluten, c’est surtout parce que ce régime “no glu”  s’accompagne d’un rééquilibrage alimentaire. Bannir le gluten de son alimentation est généralement lié à une nouvelle hygiène de vie : plus de fruits et légumes, moins de plats préparés (pizzas, feuilletés, pâtes) mais également, moins d’alcool.

Vous l’aurez donc compris, au sien même du corps médical, le débat reste ouvert quant au lien entre sport et gluten. Difficile de prouver qu’il existe ou non un lien évident entre gluten et exploits sportifs.

Pizza, bière et foot… sans gluten !

Mais le sport, ce n’est pas seulement des performances, c’est aussi des supporters qui s’enthousiasment pour une équipe. Si comme moi, vous préférez regarder le sport à la télé plutôt que d’en faire, sachez que vous n’êtes pas condamnés à grignoter des bâtonnets de légumes devant votre écran. Désormais, les plateaux télé devant un match de foot peuvent être “gluten free”. La pizza & la bière, ennemies jurées des intolérants, se déclinent en mode “sans gluten”. Petite sélection de produits à savourer devant son téléviseur, avachies dans un canapé.

Pizza-sans-gluten_GlutenCorner
Pizza sans gluten @Popine (Paris)

Les pizzas :

La pizza est LE plat par excellence à déguster entre amis, devant un match. Où trouver d’excellentes pizzas “gluten free” ? Réponse.

  • A la Pizzeria O’Scia : 42 rue Tiquetonne, 75002 Paris
  • A Universita Della Pizzeria : 9/13 rue Vauvilliers, 75001 Paris
  • A Biosphere Cafe : 47 rue de Laborde, 75008 Paris
  • Chez Popine : 108 boulevard de Ménilmontant, 75001 Paris
  • Il Fornetto : 59 avenue Samuel Champlain, 34000 Montpellier
  • La dolce vita : 2 rue des corbeaux, 68140 Munster
  • En grande surface

La bière :

Pour accompagner une pizza, rien de mieux qu’une bonne bière. Il en existe de nombreuses, principalement disponibles sur Internet et dans certaines grandes surfaces. Plutôt que de nous suggérer les quelques boutiques où les acheter, voici nos marques préférées. A commander aisément en 3 clics.

  • Altiplano : bière sans gluten, au quinoa, bio, française.
  • Glutenberg : les bières de la marque ont reçu les médailles d’or, d’argent et de bronze dans la catégorie Bière sans gluten de la World Beer Cup, compétition mondiale de brasseurs.
  • Green’s : seul brasseur spécialisé dans une large gamme de bières sans gluten en Europe.
  • Jade : bière sans gluten produite depuis 2015 par la Brasserie Castelain fondée en 1926 à Bénifontaine dans le département du Pas-de-Calais.
  • Moulin des Moines : depuis plus de 40 ans, l’entreprise alsacienne propose une gamme de boissons bios et de fabrication artisanale : bières d’épeautre, bières sans alcool, bières blondes bio sans gluten au millet et au maïs.
Bière-sans-gluten_GlutenCorner
Bière au quinoa @Altiplano

Laissez un commentaire