LE SAVIEZ-VOUS ?

  • Il n’existe pas encore de données officielles, mais on estime que dans le monde, 1 personne sur 6 serait intolérante au gluten.
  • En Europe, entre 0,5 et 1% de la population serait atteinte d’une maladie coeliaque. Mais seuls 10 à 20% d’entre eux le savent!
  • Aux Etats-Unis, 2 à 3 millions de personnes suivent un régime sans gluten, alors que 8% d’entre elles seulement sont réellement diagnostiquées coeliaques…
  • La maladie coeliaque est difficilement détectable, et souvent les malades n’ont pas de symptômes ou ont du mal à les identifier comme tels. C’est pourquoi seule une faible  part des personnes concernées sont en réalité diagnostiquées et traitées.
  • La maladie coeliaque est plus répandue aux Etats-Unis, en Europe et en Afrique du Nord. Elle reste peu importante en Afrique Noire et en Asie.
  • Elle est plus fréquemment constatée chez les enfants, ou à l’âge adulte (entre 20 et 40 ans).
  • La maladie coeliaque est 2 à 3 fois plus fréquente chez les femmes.

MALADIE COELIAQUE ET SENSIBILITÉ AU GLUTEN

  • Pourquoi parle-t-on de plus en plus des problèmes liés au gluten? Les cas d’intolérances ou d’allergies au gluten se multiplient, tout comme les allergies alimentaires (au lactose par exemple). Les chiffres sont en hausse non pas à cause d’une aggravation de la situation, mais surtout parce que les outils de diagnostics se sont considérablement améliorés, que les contrôles sont plus fréquents, et que l’on attache plus d’importance à son bien-être personnel.
  • La maladie coeliaque se guérit-elle ? Non, il n’existe pour l’instant qu’un seul remède : l’exclusion du gluten à vie de l’alimentation.
  • L’intolérance au gluten peut-elle affecter les hommes comme les femmes? Oui, on remarque cependant que 2/3 des personnes diagnostiquées coeliaques sont des femmes.
  • A quel âge a-t-on le plus de risque de déceler une maladie coeliaque ? La maladie coeliaque est généralement décelée pendant l’enfance, ou alors à l’âge adulte (entre 20 et 40 ans). Mais elle peut se diagnostiquer à tout âge.
  • Comment établit-on un diagnostic ? On procède tout d’abord à une prise de sang, pour vérifier le taux d’anticorps spécifiques. Le diagnostic est confirmé par biopsie.
  • Si mes tests médicaux sont négatifs, cela signifie-t-il que je ne suis pas concerné par l’intolérance au gluten ? Pas nécessairement. Il existe une forme silencieuse de l’intolérance au gluten, qui avait jusqu’il y a peu de temps été minimisée, et qui prend de plus en plus d’ampleur. On l’appelle « sensibilité au gluten non coeliaque » : les tests médicaux ne permettront pas de diagnostiquer une maladie coeliaque, et pourtant votre organisme digère mal le gluten.
  • Comment faire si je digère mal le gluten mais qu’on ne me diagnostique pas de maladie coeliaque ? Il faudra tester l’exclusion du gluten de votre alimentation pendant quelques mois, pour vérifier que votre inconfort est bien dû au gluten. Si les tests le confirment, vous pourrez suivre un régime spécifique. Cela est bien sûr à voir avec votre médecin ou votre diététicien.
  • La maladie coeliaque est-elle héréditaire ? Si dans une famille, un membre est atteint, on estime que le risque qu’un parent de premier degré (à savoir un frère, une sœur, un enfant ou un parent) soit également atteint est de 10% en moyenne.
  • Quels sont les facteurs déclencheurs d’une maladie coeliaque ?  Il n’y a pas de réponse tranchée sur le sujet. On sait qu’il existe un terrain génétique favorable. Mais la génétique n’est pas le seul facteur, le gluten est aussi un facteur environnemental déclenchant. La sélection des blés pourrait aussi être un facteur aggravant. Il semble que les blés actuels sont plus riches en gluten qu’auparavant. Tout cela reste encore à valider, il existe encore beaucoup de zones d’ombres sur le sujet.
  • Quels sont les risques de la maladie coeliaque ? La maladie coeliaque est une pathologie auto-immune, qui détruit les villosités de la paroi intestinale. A long terme, si vous ne suivez pas de régime sans gluten, ces villosités pourront être complètement atrophiées et empêcher l’absorption des nutriments. La maladie coeliaque peut à terme être associée à d’autres maladies, comme le diabète (de type I), la dysthyroïdie auto-immune, et peut se compliquer d’ostéoporose, de maladies auto-immunes, et de certains cancers digestifs en cas de régime mal suivi.
  • Quelle est la différence entre une maladie coeliaque et une intolérance au gluten ? Aucune, la maladie coeliaque est le terme médical utilisé pour désigner l’intolérance au gluten.
  • Quelle est la différence entre l’intolérance au gluten (ou maladie coeliaque) et la sensibilité au gluten non-coeliaque ? L’  « intolérance au gluten » (ou maladie coeliaque) est une pathologie auto-immune. Elle est diagnostiquée par des tests sanguins et une biopsie. La « sensibilité au gluten non coeliaque » est une appellation donnée récemment devant la recrudescence de personnes qui n’étaient pas diagnostiquées coeliaques (leurs tests sanguins étaient négatifs et leur biopsie n’avait rien révélé), mais qui sont sensibles au gluten, qui le digère mal.
  • Quels sont les risques liés à la sensibilité au gluten ? A priori, il n’y en a pas, car ce n’est pas une maladie en tant que telle. Si vous continuez à manger du gluten, vous continuerez à avoir des symptômes de gêne ou d’inconfort, sans autre conséquence.
  • Quels sont les symptômes ? Les intolérants au gluten peuvent avoir les mêmes symptômes que les sensibles au gluten.

LE RÉGIME SANS GLUTEN

  • Le gluten est-il dangereux pour la santé ? Oui et non, tout dépend des cas. Pour certains, atteints de maladie coeliaque, le gluten est toxique et a des effets négatifs sur l’organisme. Mais pour 99% d’entre vous, il n’est pas dangereux.
  •  

  • Le régime sans gluten est-il très contraignant ? Oui, il ne faut pas se mentir… Mais une fois assimilé, il est en réalité un moyen de redécouvrir l’art de bien manger !
  •  

  • Si je fais un régime sans gluten, est-ce que je peux me permettre un écart de temps en temps ? Tout dépend de votre cas. Si vous avez une maladie coeliaque, vous ne pourrez pas vous permettre le moindre écart…. Si vous êtes sensibles, à vous de juger quel est votre degré de sensibilité.
  •  

  • Au bout de combien de temps puis-je arrêter le régime sans gluten ? En cas de maladie coeliaque, le régime sans gluten doit être suivi à vie. Cette maladie ne se guérit pas. Le régime permet une suppression des symptômes et une normalisation de la muqueuse. En revanche, si vous êtes sensibles au gluten ou allergique au blé, cela peut évoluer et disparaître avec le temps, et il se peut que vous puissiez manger à nouveau du gluten au bout d’un certain temps. C’est très variable selon les cas!
  •  

  • Mon enfant est coeliaque, comment faire ? Les enfants n’ont pas la même conscience des risques de la maladie, ni la même maturité que nous pour se restreindre au quotidien. Soyez donc très vigilant.
  •  

  • S’il mange à la cantine : Renseignez-vous auprès de l’école, pour savoir si ce genre d’intolérance alimentaire est pris en charge et si des repas de substitution sont prévus. N’hésitez pas à refaire le soir à la maison les plats que votre enfant n’a pas pu manger à la cantine : des nuggets de poulet sans gluten, des hamburgers sans gluten, des lasagnes sans gluten… Il aura moins de sentiment de frustration !
  •  

  • Pour les goûters : Attention à ce que votre enfant ne partage pas ses goûters avec ses petits camarades… Les goûters des autres enfants seront certainement plus attirants, portez donc un soin particulier aux goûters que vous lui préparez, pour qu’il ne soit pas tenté par ceux des autres !
  •  

  • En colonie de vacances : L’AFDIAG propose des séjours pour enfants, pour ados et même pour adultes, sans gluten. C’est une bonne solution pour envoyer vos enfants en vacances dans un cadre 100% sans gluten ! Ce sera pour lui aussi plus facile à vivre, il ne se sentira pas différent par rapport aux autres enfants, ni même ne sera tenté par des produits qu’il ne peut pas manger.
  •  

  • Pour les goûters d’anniversaire : Proposez de faire un ou plusieurs gâteaux à la famille qui organise le goûter, et si possible le gâteau préféré de votre enfant !